Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Étude des propriétés biomécaniques des neurotubes REAXON® dans le cadre des réparations primaires des nerfs digitaux de la main — étude in vitro

Résumé : Les lésions nerveuses sans perte de substance de la main et des doigts sont des causes fréquentes de prise en charge chirurgicale aux urgences. La suture directe peut être accompagnée de la mise en place d’une gaine de couverture apportant une protection neurorégénératrice. L’objectif de notre étude est de rechercher l’apport biomécanique de l’utilisation des gaines de chitosan (REAXON®) dans les sutures directes nerveuses. Nous avons réalisé une étude in vitro anatomique, comparative, contrôlée en ouvert sur des nerfs digitaux propres et communs. Après dissection de nerfs issus de cadavres, des segments nerveux calibrés ont été répartis dans 3 groupes de suture nerveuse. Un groupe avec suture simple directe (groupe 1), un groupe avec suture directe simple associée à la mise en place d’une gaine REAXON® (groupe 2). Enfin, un groupe avec mise en place d’une gaine REAXON® sans suture nerveuse directe (groupe 3). La force de rupture de la suture a été évaluée pour chaque groupe sur cellule d’effort Dynacell® 3000 N. La médiane de rupture a été calculée pour chaque groupe et comparée entre les groupes par un test de Kruskal-Wallis. La force de rupture médiane du groupe suture simple est de 2,97 [2,5–3,7] Newtons (N) ; pour le groupe tube seul la force de rupture médiane est de 1,82 [1,7–2,3] N. Enfin, pour le groupe suture associée au tube la force médiane de rupture est de 4,17 [3,2–4,7] N. Il n’existe pas de différence significative entre les groupes suture simple et tube seul (p = 0,1209) ni entre les groupes suture simple et suture associée au tube (p = 0,3853). Il existe une différence significative entre les groupes suture associée au tube et tube seul (p = 0,0011). La mise en place d’une gaine de protection REAXON® ne semble pas apporter de supériorité mécanique comparativement à la suture simple. La mise en place d’une gaine REAXON® sans suture nerveuse est associée à de moindres performances mécaniques et une rupture plus précoce qu’avec suture simple nerveuse.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-uphf.archives-ouvertes.fr/hal-03450951
Contributor : Kathleen Torck Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, November 26, 2021 - 11:34:51 AM
Last modification on : Saturday, November 27, 2021 - 3:49:01 AM

Identifiers

Collections

Citation

Marine Deneuville, Rémi Delille, Christophe Chantelot, Christian Fontaine, Aurélien Aumar. Étude des propriétés biomécaniques des neurotubes REAXON® dans le cadre des réparations primaires des nerfs digitaux de la main — étude in vitro. Hand Surgery and Rehabilitation, Elsevier, 2018, 37 (6), pp.385-386. ⟨10.1016/j.hansur.2018.10.011⟩. ⟨hal-03450951⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles