, En outre, ces lignes jaunes accentuent l'espace entre-deux, en opposition à l'idée d'un reflet 388 . En somme, un jeu en creux et en transparence qui anime la surface noire esquissée d'un geste de peintre 389

. Au-sein-de-cette, Notons au passage que le profil que l'on distingue dans cette lucarne fait écho à l'oeuvre monumentale précédente. En effet, nous pouvons également imaginer, dans ce détail d'oeuvre, l'apparition suggérée d'un visage de trois quart, souriant avec discrétion. Ces apparitions discrètes, ces silhouettes, ces transparences euphorisantes sont amenées grâce à ce que l'artiste

«. Ma, Le tissu étant un entre-deux

P. Hugues, . Dans-le-virage, and V. I. Cahier, , 2017.

, Entre abstraction et figuration, les simulacres fonctionnent autour de la structure et du nombre. Elles se structurent à partir du nombre, comme toutes formes d'images numériques. Voici ce que l'artiste déclare à leurs propos : « Au départ, il y a eu dans mon travail du tissu des simulacres de mode, des simulacres de visages en tissus, presque des masques? On y croit, on n'y croit pas? Mais on se retrouve aussi bien avec des fictions défaites, Ces motifs répétitifs structurent cependant la figure, bien que toutes formes d'individualité ou d'expression semblent absentes de cette réalisation

, Cet entre-deux, c'est celui des jeux d'échelles et de l'utilisation du grand nombre. Il s'agit pour l'artiste d'une continuité de création cohérente en rapport aux premiers fonds tramés, C'est plutôt d'une forme d'image de transition dont il est question, une énigme. Un passage à tous les égards (mental et physique), l'illustration d'un entre-deux tout à fait perceptible, Cette rupture du discours, ces fictions défaites évoquées par l'artiste apparaissent déjà dans son travail précédent. Cependant, les outils de l'artiste sont aujourd'hui le papier et l'ordinateur

. R. , Il en décrit le processus de réalisation dans ce qui suit : « A -Le choix de l'image photographique projetée, sa nature et dans cette image choisie, la répartition des clairs et des sombres, les plages de lumière et d'ombre? B -Également décisif la juste échelle des jours de la guipure par rapport à celle des composants de l'image qu'elle reçoit en projection ; taille de ces jours, rythmique de leur répartition?sa matière textile, Patrice Hugues retient deux éléments décisifs pour réussir l'effet

, Entre images industrielles, images de mode et images de type photojournaliste, le langage du tissu se déploie, pour Patrice Hughes, dans tous domaines de la vie. C'

, au sein desquelles l'artiste décline avec humour et cynisme des offres d'emplois. Ses préoccupations se consolident à la fois autour du pouvoir, de l'argent et des codes sociétaux. Ainsi, au travers de l'installation de pull-overs en laine tricotés par des grands-mères de Bergère de France (une association en ligne), le plasticien représente des diagrammes issus de programmes informatiques étrangers à la France. Ces dits codes sources sont censés anticiper les comportements humains, dans le cadre de situations de rébellions et de ségrégations. Ce sont donc des copies affichées et tricotées de données prédictives, conçues par des chercheurs en sociologie, 2000.

. Ainsi and . Simplicité, En outre, l'intitulé de l'oeuvre D'octobre à février fait référence à la fois aux temps de réalisation des pull-overs, et aux révolutions bolcheviques qui se sont déroulées entre février et octobre 1917. En cela, l'artiste s'empare de la programmation et de ses dossiers confidentiels, pour faire allusion au désordre social et à ses dérives technologiques, En outre, la fusion entre les réseaux d'Internet, ceux de la programmation abstraite et ceux du tricot et des mailles produit un nouvel effet de réalité. Les pull-overs sont réalisés à échelle 1

. Ainsi, J. Du-musée, and . Lurçat, Nous citerons donc la notion de "digitalisation du monde" pour évoquer le travail de cet artiste hors-cadre. Le critique Raphaëlle Jeune en propose cette analyse : « Julien Prévieux joue subtilement avec les mécanismes aliénants de production de sens et de normes, les évidant, les déstructurant, les surjouant, ou les réincarnant dans des pratiques manuelles. Il en ressort une tonalité joyeusement subversive, sur fond d'une analyse sans concession des mécanismes de quantification, leurs troublantes présences nous évoquent également le formatage psychologique et la traçabilité informatique

R. Jeune, ». Julien-prévieux, and C. , 46 | Printemps/Été, 2016.

, celle de ne pas sélectionner ces dits moments et de photographier massivement tous les instants de nos existences

, Le rapport tangible à l'image aurait-il disparu? Patrice Hugues imprimerait-il ces images sur des tissus pour en faire des objets de mémoire? La série de Diane Meyer dont est tirée la citation précédente s'intitule, TIME SPENT THAT MIGHT OTHERWISE BE FORGOTTEN, 2011.

, La plasticienne semble presque rectifier le tir en parasitant, par le fil coloré, la précision des visages et des détails des souvenirs. De petites surfaces carrées de fils croisés apparaissent donc ponctuellement sur les photographies, tels des surgissements abstraits. En cela

, Diane Meyer s'inspirent et emploient tous les visuels et les motifs du digital

. Le-lien-entre-numérique, Pour Julien Prévieux, c'est le codage qui est un outil de copie et de remédiation artistique

D. Meyer, Elles n'ont pas, non plus, de tangibilité, contrairement aux peintures, aux broderies et aux tapisseries, comme en atteste la citation suivante de l'artiste : « Je ressens, en tant qu'artiste queer, qu'il y a une responsabilité à célébrer et à documenter cette culture. Spécifiquement à une époque où tout le monde a son iPhone à tout moment lors des queen performances, un nombre important d'échanges digitaux sur Snapchat et Instagram arrivent et terminent comme des détritus digitaux. Il y a quelque chose à propos d'un artefact : une peinture ou une tapisserie ou une broderie, c'est tangible et spécial 581 . » 581 "I feel like, as a queer artist, there's a responsibility to celebrate and document queer culture. Especially at a time where everyone has their iPhone out every time the queens perform, a lot of that digital fodder we see on Snapchat and Instagram just becomes like, digital detritus, certains autres artistes matérialisent, quant à eux, informatique et textile. C'est le cas du fiber et queer artist américain Aubrey Longley-Cook, avec qui nous échangeons, depuis quelques semaines, une brève correspondance, vol.23, 2018.

. Le, Il utilise donc ces images ou dessins animés furtifs en les brodant, puis en les animant par ordinateur. S'en suit dès lors la création de séries de broderies photographiées, puis montées avec l'aide d'un logiciel. Le plasticien y brode les étapes d'un mouvement décomposé (animal, personne, gif, bulle web de conversation, etc.)

, une formation au cours de laquelle il apprend l'animation par ordinateur. Son choix d'utiliser la broderie sur canevas répond, lui aussi, à un processus mémoriel, tout comme Diane Meyer. Cette citation du plasticien en témoigne de manière explicite : « La broderie fut un choix conscientisé, un moyen pour lui de se sentir plus proche de sa mère

, Le rapport aux tissus chez nos deux artistes est donc un rapport lié à une mémoire de l'enfance et de l'adolescence. Ce sont, en quelque sorte, des souvenirs mêlés au tissu, comme Patrice Hugues intitule une de ses installations sous vitrine, vers 1973. Bien que ce thème mémoriel soit commun

, Nous avons eu l'occasion de découvrir son fascinant travail vidéo, lors de l'exposition Miniartextil de

. Montrouge and . Le-plasticien-y-a-exposé-son-oeuvre-génoma, Cette dernière consiste en une vidéo formant des lettres et divers signes abstraits et épars, dont le réseau de fils numériques va venir progressivement former le visage d'un nourrisson. Une véritable gestation numérique, 2006.

, Embroidery was a conscious choice, a way for him to feel closer to his mother, who passed away when he was 15. Soon, he began to see the stitches as tangible pixels on fabric, Le gif est une image ou un dessin animé largement échangé par les internautes du monde entier pour communiquer. 583, 2019.

F. Dauly and C. Sandison, l'homme qui code plus vite que son ombre, télérama.fr. Disponible sur, vol.15, 2018.

, Ses oeuvres sont donc composées d'algorithmes générant des faisceaux lumineux ; totalement dématérialisées, elles prennent vie grâce à la projection sur les surfaces. C'est donc la lumière, associée au codage informatique, qui est le principal outil de création. La lumière du vidéo projecteur est également le principal médium des R.A.T de notre artiste, par voix de projection. La différence tient au recours, ou non, à l'algorithme. Pour notre artiste, ce sont les motifs du tissu sur lequel sont projetées les images numériques qui sont vecteurs de codes

, Un autre ordonnancement du visible. En outre, dans les deux cas, les déplacements du spectateur sont requis qui parle ? : « L'image globale, toujours en devenir, se compose de mots ou de chiffres effectuant de petits déplacements à différents niveaux de vitesse ; ceux-ci se chevauchent avec les déplacements du spectateur devant une oeuvre, En outre, ce qui est commun aux deux artistes, c'est surtout la réception de leurs oeuvres

, L'extrait ci-dessous insiste bien sur l'idée d'une non fixité des images créées, en perpétuelle mutation, donc instables. La citation de Sandison insiste sur cette perception : « La vidéo [?] c'est une projection finie comme un film de cinéma

, Alors que les ambiances que je crée sont en perpétuelle évolution 586

. C'est, Désormais, avec l'apport du vidéo projecteur, les images projetées sont dématérialisées ; elles flottent littéralement sur les tissus récepteurs de lumière. Ainsi, les différents liens que nous avons cités entre numérique et tissus, qu'il s'agisse de tricots, de broderies ou de programmations, présentent tous une corrélation entre pratique manuelle et usages technologiques. En cela, l'informatique serait-elle indissociable d'une pratique avancée de fiber artist ? En effet, ne serait-ce que par le partage massif d'images d'oeuvres fiber sur Internet, et bien que manuel, le numérique semble être devenu un réel impératif de présentation des oeuvres textiles. Textiles, textes, signes, codes : l'ensemble de ces termes et de ces pratiques regroupent sous un même, qui fascine nos deux créateurs. Patrice Hugues a longtemps utilisé les tissus comme support de transfert d'images fixes

A. Himmelreich and C. Sandison, Disponible sur : ne soulignez pas le 3 avril, 2005.

F. Dauly and C. Sandison, Reconnu à São Paulo, dès 1973, et à Lausanne, en 1975, pour cet usage inédit de la technologie industrielle, Patrice Hugues n'aura de cesse d'en exploiter les possibilités de création. Sa première exposition monographique en 1984, à Beauvais, marque pour de nombreuses années son style de création. Les nombreuses rencontres et collaborations du plasticien -notamment avec le galeriste parisien Alain Oudin, le poète Yves Bonnefoy et le philosophe Régis Debray -plongent ce dernier dans une quête autour du vocabulaire textile (signes, symboles, etc.) En outre, la longue et fructueuse collaboration avec Philippe Dujardin, 1970.

, les recherches de l'artiste. Ils co-organisent ensemble

. Havre, Françoise de Loisy tient, elle aussi, un rôle clé dans la carrière du plasticien : amie et conservatrice du Musée Jean Lurçat, ses nombreux entretiens et écrits autour de l'oeuvre de Patrice Hugues ont largement contribué à nourrir la présente thèse. En cela, l'importante exposition monographique à Angers de 2004 Des tissus

, Au cadre rigide et fixe de la toile du tableau sur châssis, il préfère le mouvement et la souplesse du textile en dehors des murs. Le mur blanc n'est plus un indispensable, ce qui compte, c'est bel et bien la manière dont le tissu vit et s'épanouit au contact des passants

, Sentir la souplesse, voire le rythme, entendre le mouvement. Il existe une véritable musicalité silencieuse dans l'oeuvre de notre artiste, Ses installations et nombreux dispositifs génèrent, sans nul doute

L. Ainsi, Un entre-deux dans lequel l'artiste nous place, mais également un non-lieu visible : celui du passage entre l'oeuvre et notre imaginaire. L'entre-deux pourrait donc se définir comme une forme de brèche spatiotemporelle, silencieuse, invisible et insaisissable, où le spectateur est pris entre l'oeuvre et une proposition de transport. Le support textile thermo-imprimé propage la lumière et retient images et motifs, permettant au spectateur une évasion mentale et une expérience physique hors-normes. Audelà du simple jeu géométrique et optique, les installations conduisent à repenser notre rapport à l'image fixe et au cadre de l'oeuvre. Des enjeux qui s'inscrivent dans la mouvance du post-modernisme et du rapport académique à l'oeuvre d'art. Si les années 1970 voient naître un intérêt certain pour les performances, ce n'est plus l'artiste qui performe mais bien le spectateur qui se déplace et qui vit physiquement l'entre-deux textile, rythmes, images et textiles nous

, La répétition quasi hypnotique des figures, des motifs et des mots transporte le spectateur vers un ailleurs qui lui est propre. L'usage du flou et des imprécisions accentue encore davantage cet effet de voyage où aucune prérogative n'est donnée au spectateur. Rien de narratif ou d'anecdotique. Juste des images vagues et légères qui s'animent au gré de nos passages. Tantôt comme dans un rêve, tantôt comme dans un cauchemar. L'aspect anxiogène est absent des thermo-impressions

J. Jacqué and J. Leclerc, TISSUS A MESSAGE, Actes des journées d'étude (18-19 novembre 2011) en collaboration avec le musée d'art et d'industrie de Saint-Étienne, Lyon, AFET -Association française pour l, 2012.

. De-lavergnée, A. Brejon, and J. Vittet, La tapisserie hier et aujourd'hui, Actes du colloque, 2007.

B. Oujlakh and . Le-tissu, cet entre-deux?vie et oeuvre de Patrice Hugues
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-02981513

C. , De l'atelier au labo, inventer la recherche en art et design, 2018.

P. Bertrand and «. Tapisserie,

F. Champigny, Les arts ménagers de Noël Dolla. Attention, oeuvres » dans Tissu/Papier : échanges d'impressions. Question de points de vue, ENS éditions et Institut d'histoire du livre, 2005.

A. Collange and D. Bethsabée-au-bain-tenant-la-lettre-de,

D. Sur,

C. Art, N. Fibre, Y. Akané, and ». Lignes, CHRISTO

-. Daniel and G. ,

-. Knodel,

-. Buic,

-. , , 2019.

-. Hansen, , 2019.

-. Fonds-documentaire-de and D. Majorel, , 2019.

-. Magdalena and A. , , 2019.

-. Amaral-», , 2019.

-. Hugues,

-. Daquin,

-. Tapta,

F. Dauly and C. Sandison, l'homme qui code plus vite que son ombre, télérama.fr. Disponible sur, vol.15, 2018.

R. Froissart, . Tilburg, . Merel, and A. De-la-tapisserie-au-fiber, crises et renaissances au XXe siècle » dans Perspective, 2019.

L. Gevart, Tissages pas si sages, vol.26, 2019.

J. Hemmings and . Surface, Design Journal, 2019.

A. Himmelreich, ». Charles-sandison, and B. , , 2005.

R. Jeune and J. Prévieux, , vol.46, 2016.

D. Sur, , 2019.

P. Lismonde and . Tissages, , 2019.

B. Wigintton, « Fiber artist Aubrey Longley-Cook and the queer gaze, vol.23, 2018.

P. Dujardin, Coup de vent sur la prairie » dans Textile/Art, n°4, 1982.

B. Flint and . Brigitte, Tapis et tissages du Maroc » dans Horizons Maghrébins -Le droit à la mémoire, n°22, 1994.

. Gottfried, . Semper, G. Choix-de-textes-originaux-de, and . Semper, Gradhiva, n°25, pp.178-255, 2017.

J. Guiffrey and . La-tapisserie-aux-États-unis, dans Journal des savants, 15? année, pp.299-308, 1917.

R. Harcourt, Le tressage des frondes au Pérou et en Bolivie et les textiles chez les Uro-?ipaya? » dans Journal de la Société des Américanistes, vol.32, pp.103-130, 1940.

M. Thomas and . Gerhardt, Knodel : l'entre-deux indicible » dans Textile/Art, n°9 : « Europe USA, dix portraits d'artistes -Beauvais, le catalogue, Cindy Sherman et Dorothée-bis » dans Textile/Art, n°13 : « Nouvelles technologies, 1983.

M. Verret, I. Parcours, L. Patrice, and . Tissu, IV. Cahiers de l'artiste Par ordre chronologique HUGUES, Patrice, Autour des masques ?, coll. particulière, Tissus jardins trames et liens, vol.1, 1984.

, -Les fonds meublés des enluminures gothiques ?, coll. particulière, 2010.

. -entre, La Vie, pp.2011-2012, 2012.

. -dans-le-virage and V. I. Cahier, , pp.2012-2013

, -À toutes fins utiles, Cahier VII, coll. particulière, pp.2013-2014

, On change de civilisation, Cahier VIII, coll, pp.2015-2016, 2015.

?. -À-la-fin?de-quoi, Notes éparses : ma matière historique sensible, Cahiers IX, coll. particulière, 2017. -Premières notes, Cahier X, coll. particulière, 2017. -Notes personnelles, 2016.

V. , Catalogues d'expositions

A. Arconti, M. Lorenzo, . Molinari-:-congiunture, M. C. Rome, and . Bilotti, , 2010.

A. Avila and S. Pheulpin, Ateliers d'arts de France, coll. Artistes de la matière, 2016.

G. Bazin, J. Monnier, L. Domaines-de, and J. Lurçat, Angers, 1966.

R. Benoît-cattin and J. Ramette, Roubaix-Tourcoing et les villes lainières d'Europe, 2005.

J. Coural, F. , and M. , Patrice Hugues, Beauvais, Galerie nationale de la tapisserie et d'art textile 29 mars -29 juin 1984 dans Identités textile, vol.4, 1984.

P. Daquin, Daquin : parcours 66/93 : tapisserie, action/pli, papier, peinture, Angers, Musées d'Angers, 1993.

A. Dressen, F. Hergott, and . Decorum, , 2013.

. Estienne-de-loisy, O. Françoise, and . De-amaral, , 1965.

. Estienne-de-loisy, (. Françoise, and .. ). Pierre, Un pas dans la lune, Libres comme l'art, XIe Triennale internationale des mini-textiles, Angers, Musées d'Angers, 2005. -Collections ! Collections !, Musées d'Angers, 1999.

. Estienne-de-loisy, (. Françoise, .. ). Fau-alexandra, and . Gilbert, 2 3 Sculpture de fibres, Jill Galiéni, Simone Pheulpin, Angers, Musées d'Angers, vol.1, 1985.

, Filare il tempo : XVII mostra d'arte contemporanea, 2007.

P. Hugues, E. Françoise, and P. Hugues, des tissus et des voiles présences vives, 1973.

P. Hugues, . Léger, F. Fernand, and . Léger, , 1968.

. Humans, . Mostra, . Di-arte-contemporanea, and C. Miniarttextil, , 2019.

J. Lurçat, . Berger, . René, and . Biennale-internationale-de-la-tapisserie, Musée cantonal des Beaux-arts, 1962.

, Biennale internationale de la tapisserie, 1975.

, Biennale internationale de la tapisserie, 1981.

N. Mei and J. Galliéni, poupées et cortèges, Mulhouse, DMC (créative world), n°28, 2016. PLANSSON, Nathalie, Tapisserie ? De Picasso à Messager, Angers, Musées d'Angers, 2015.

V. I. Dictionnaires and J. Bosseur, Vocabulaire des arts plastiques du XXème siècle, 2008.

J. Chevalier and A. Gheerbrant, Dictionnaire des symboles : mythes, rêves, coutumes, gestes, formes, figures, couleurs, nombres, 1982.

P. Hugues and R. Debray, , 2005.

, Exposition au Musée de l'impression sur étoffes de Mulhouse, CD-ROM. Collections des Musées d'Angers, 1975.

, Abbaye du Bec Hellouin, 1997. CD-ROM. Collections des Musées d'Angers

, Geste d'Aide -Geste de tissu, exposition Angers, CD-ROM. Collections des Musées d'Angers, 2004.

, Montage de l'exposition « Des tissus, des présences vives, Collections des Musées d'Angers, 2004.

«. Musées, L'art textile angevin s'enrichit de 23 oeuvres de Patrice Hugues », 21 mars 2006. Article de presse locale, Collections des Musées d'Angers

. Viii and . Émissions,

. Dans-l'atelier-de-fernand and . Léger, Archive INA -Radio France, vol.3, 2016.

C. Dantzig and P. Joris, Le secret professionnel du Black Mountain College. France Culture, 2 juillet 2017, 2017.

T. De-roquigny, . Au, and . France-culture, , vol.3, 2018.

. -de-l'éthique-dans-le-dressing, France Culture, 6 septembre, 2018.

A. Depelchin and M. Fraïssé, Tissu -métier à penser, 2005.

E. Laurentin, Anthropologie du textile et L'importation et la consommation des indiennes en France du XVII au XIXe. France Culture, 2017.

D. Sur, , 2017.

A. Lavigne, L. Paulré, and . Bénithat, , pp.7-2016

D. Sur,

C. Leprince, Annette Messager en 1998 sur son statut de femme-artiste. France Culture, 25 août, 2015.

. Ix, E. Enregistrements, and F. , Entretien chez l'artiste. Cassette audio. Collection des Musées d'Angers, 2003.

P. Hugues, Visite Angers -Musée Vivant (AMU), Cassette audio. Collection des Musées d'Angers, 1982.

, Le cri de l'étoffe. Cassette audio. Collection des Musées d'Angers

, Le vif du tissu, série d'émissions. Cassette audio. Collection des Musées d'Angers

, Paroles de fil, série d'émissions. Cassette audio. Collection des Musées d'Angers

B. Oujlakh, . Paroles-d'expert--bahéra, and . Oujlakh, Collection des Musées d'Angers. -Patrice Hugues au fil des jours, entretien vidéo avec Patrice Hugues, vol.26, 2016.

, Cessez d'être 1, une installation performance hypnotique en équilibre sur le fil, proposition de Laurent Goldring et Marika Rizzi

É. Petibon and D. Paris,

D. Sur,

B. Bloch, D. Pli-selon-pli, and M. Du, Musée des Arts Premiers, Quai Branly, 1993.

Y. Marciano and L. Cri-de-la-soie, , 1996.

C. Picq, B. Lady, C. Pièce-chorégraphique-de, and . Carlson, PLASSON, Fabien, Tauberbach, ballet d'Alain Platel, 1984.

Y. Bonnefoy, . Pierre, and . Sicard-michel, Mots, motifs, textiles, texte, Patrice Hugues : oeuvres de 1987 à 1990, Édition de la ville d'Évreux, 1990.

P. Hugues, . Oui, U. Le-tissu, and . Passage, Musée Industriel de la Corderie Vallois, 2001.

L. A. Manufacture and . Roubaix, DATA TEXTILE (03/02 -18/03), Roubaix, février-mars 2018. -Focus, Roubaix, Métamorphose d'une ville textile, 2019.

L. Ovide and . Métamorphoses, Paris, Gallimard, coll. Folioplus classiques, 2005. HOMÈRE, L'Odysée (Extraits), 2001.

F. Psychanalyse and . Sigmund, Cinq leçons sur la psychanalyse. Contribution à l'histoire du mouvement psychanalytique, 1967.

A. Albers and O. Weaving, , 2017.

G. Clérambault and . Gatian, Passion érotique des étoffes chez la Femme, 2002.

G. Deleuze and L. Pli, Leibniz et le baroque, 1988.

G. Denizeau and D. Majorel, une vie pour la tapisserie, Aubusson, Musée départemental de la tapisserie, 2007.

E. Cotton, G. Junet, and M. , De la tapisserie au fiber art : les biennales de Lausanne, 1962.

. Gallo-romain and . Jean-luc, Suspends ton voile, chronique d'un incident textile, Montpellier, l'Archange minotaure, coll. tapage, 2004.

P. Hugues, L. Tissu, É. Rouen, and . Crdp, Tissu selon droit fil et selon biais, 1976.

A. Kuenzi, . Erika, . Kato-kuniko, and . Lucy, , 1981.

D. Paulvé and M. Cuttoli, Myrbor et l'invention de la tapisserie moderne, 2010.

C. Ronze-davrion, . Brigitte, and . Vautey-céline, Patchwork en Rhône-Alpes. Des tissus à l'histoire singulière, 2009.

P. Ryall and L. Tissage-À-la-main, , 1974.

M. Schoeser, Textiles: the art of mankind, 2012.

Y. Tisseron, S. Tisseron, and P. Séguier, , 1987.

C. Vannier and D. Fil-en-aiguille, , 2018.

P. Vilo, La fibre dans l'art, collectif d'artistes Fiber Art Fiber ! Art contemporain, Quimper, Fiber Art Fever, 2016.

R. Viné-krupa, Un ruban autour d'une bombe, une biographie textile de Frida Kalho, nada éditions, 2018.

. Vingt-cinq, Musée Jean Lurçat et de la tapisserie contemporaine, 1993. XIV. Pages et sites d'artistes, 1968.

C. Fromenty,

M. Ilie,

P. Hugues,

P. Gronquist,

, Les arts et les âges de la vie, 2019.

. Le-textile,-un-jardin-d'éden,

-. Adina, Y. Akané, and C. Weyders, consulté le 15 juin 2019. XVI. Publications d'artistes textiles IONESCU, vol.18, 2018.

L. Michiels, . Evrard, and . Eva, Catalogue de recherches, Recherches, vol.17, 2017.

A. Michaud and S. Sanquer, Galons noirs, galants soirs, livret d'atelier de variations sur lisières, Passementerie de mode sous le Second Empire, 1990.

P. Hugues, L. Amiens, and M. De-la-culture, Tissu et création, les peintres, Supplément Tissu : les cachemires », dans Textile/Art n°4, 1974.

. «-la-trame and . Le-plan, dans Textile/Art n°8, 1983.

. -«-peindre-sur-la-toile, , 1983.

, Identité textile n°4, Patrice Hugues -Catalogue de l'exposition à la Galerie nationale de la tapisserie et de l'art textile -Beauvais » dans Textile/Art n°11, 1984.

, Cité des Sciences et de l'Industrie, 1986.

L. Mots and . Havre, Quel sens ? Tissu, partie prenante, 1900.

. Xviii, . Reportages, and . Documentaires,

A. Andreu, . Dubas, . Émerande, A. Cinétévé, . France et al., , 2012.

C. Butta, L. Cambodge, A. Cri-de-la-soie, and . France, , 2005.

C. Dannoritzer, , 2009.

. De-heusch, . Luc, and J. Rouch, Tracking the pale fox : studies on the Dogon, 1983.

V. Jourdan, . Beauducel, . Éric, and . Calais, Maha Productions et Pictanovo

M. Mercuriali, La tête du scorpion, sur la route de la soie, On line Productions, Equidia, 2008.

E. Pacull and C. Salida, Mémoire de la terre de feu, Cauri films, 2000.

, SICMMAT, Paroles de tisseurs (DVD), AVP diffusion, 2001.

. Walker, L. Saskia, A. Tentation-d'ève, and . France, XIX. Revues, 2004.

A. Dallier, Les travaux d'aiguille » dans Les Cahiers du GRIF, n°12, 1976.

R. Slivka, The new tapestry » dans Craft Horizons, n°2, vol.XXIII, 1963.

G. Stölzl, Weaving at the Bauhaus » dans OFFSET, n°7, 1926.

, Textile/Art/Langage, 1982. -n°3, « Archéologie textile -Art et archéologie », Colombes, Textile/Art/Langage, 1982. -n°5, « 11 portraits d'artistes, 1982.

. Xx and . Thèses,

J. Crenn, Arts textiles contemporains : quêtes de pertinences culturelles », thèse de doctorat en Art et Histoire de l'art, sous la direction de Bernard Lafargue, 2012.

A. Dallier, Activités et réalisations de femmes dans l'art contemporain. Un premier exemple : les oeuvres dérivées des techniques textiles traditionnelles, 1980.

M. Latry, Confrontations artistiques et féministes aux hiérarchies du genre », thèse de doctorat en Arts, sous la direction de Pierre Sauvanet, vol.3, 2018.

A. Volvey and . Art, après l'oeuvre d'art "in situ outdoors" de Christo et Jeanne-Claude : object textile, objet d'art et oeuvre d'art dans l'action artistique et l'expérience esthétique », thèse de doctorat en géographie, sous la direction de Marie-Claire Robic

A. Basel, Meet the Artists | Christo and Jeanne-Claude | Surrounded Islands, vol.17

. Ateliers-d'art-de-france, Un monde de plis, une exposition de Simone Pheulpin, lauréate du Prix Le Créateur de la Fondation Ateliers d'Art de France, 2019.

. Biennale-de-lyon, Rencontre avec Mary Sibande, 2019.

O. Blouin-artinfo and . De, Almaral's Shimmering Textiles on View in London, 2019.

, Drôle d'endroit pour une rencontre. Interview d'Annette Messager au musée de Cluny

Y. ,

F. Villa-datris, Quatre coins pliés | Pierre Daquin -Tissage/Tressage, 2019.

F. Tedxada and A. Structure-faig, , 2015.

, Institute for Advanced Study, Half-Moon Needle in the Silk Rain Forest -Sheila Hicks

Y. ,

L. Fuller, , 1905.

L. Chanel, How much do we need the other?, Ulla Von Brandenburg Interview, vol.23, 2018.

M. Center, Aubrey Longley-Cook at McColl Center for Art + Innovation, 2015.

, Focus sur Aubusson, le geste du lissier, pp.13-2013

D. Sur,

A. Studio-artnet and . Messager, , 2009.

S. Films and M. Abakanowicz, , 2011.

, NYT Art for tomorrow 2017: An Artist's Roots, The New York Times Conferences, 2019.

. Under, D. Magazine, ;. Clothes, and . Sherman, , 1975.

, Textiles Anciens -Lyon

, Collections en ligne des Musées

, Fiber Art Fever

. Musée-d'art-et-d'industrie-de-saint-Étienne,

M. Fontan, Destinataire : Bahéra OUJLAKH. Correspondance personnelle, 5 mars, 2019.

P. Gronquist, Destinataire : Bahéra OUJLAKH. Correspondance personnelle, pp.22-2019

P. Hugues, Destinataire : Bahéra OUJLAKH. Correspondance personnelle, 15 septembre 2016. -Le passage de la tendresse, Destinataire : Bahéra OUJLAKH. Correspondance personnelle, 27 novembre, vol.10, 2014.

, Destinataire : Bahéra OUJLAKH. Correspondance personnelle, 16 mai 2017, Destinataire : Bahéra OUJLAKH. Correspondance personnelle, 27 février 2017, vol.13, 2018.

C. Personnelle, Destinataire : Bahéra OUJLAKH. Correspondance personnelle, vol.18, pp.21-2019

J. Metrat, Destinataire : Bahéra OUJLAKH. Correspondances personnelles, les 5 et 27 novembre, 2018.

, Trois photographies : montage de l'exposition « Des tissus, des voiles -des présences vives

, Patrice Hugues apparaissant en transparence derrière son oeuvre « Le Lit de Napoléon I er », collection personnelle de l'artiste

«. Le-lit-de-napoléon-i-er and ». Oeuvre-présentée-À-la-x-È-biennale-internationale-de-la-tapisserie-de-lausanne, , 1981.

, Biographie de l'artiste

, Ses parents divorcent dès 1932. Son père sera totalement absent de sa vie. 1932-1943 Période heureuse de son enfance

. Études-d'histoire-À-la-sorbonne, Agrégé d'histoire. Études secondaires au Lycée Janson de Sailly, Paris XVIe. 1955-1959 Professeur d'histoire au lycée Clémenceau à Nantes. Il quitte l'enseignement dès 1959 pour se consacrer entièrement à la peinture

M. Mariage-avec and . Michaut, fille de résistants et militants d'origine ouvrière, donc à l'opposé de son milieu d'origine. Le couple quitte Nantes pour Épinay sur Seine. Marie-Claude exerce à Paris le métier de photograveur

L. Naissance-de-leur-fils, Réalise des décorations monumentales : dalles de verre, mosaïques, notamment sur la façade du gymnase d'Épinay, 1960.

, Dès 1968/69, l'artiste recherche de nouveaux moyens d'expression : peinture au pistolet à travers des trames et des canevas repliés sur la toile. Objets-vitrines incluant déjà des tissus peints et des tissus métalliques

, Quitte les musées du Havre pour se consacrer à sa création personnelle. Son épouse retrouve un emploi de photograveur au journal Paris-Normandie à Rouen

, Maison-Atelier parmi les arbres, le contact direct avec la nature est particulièrement apprécié par l'artiste

, Exposition à la galerie Septentrion de Bondues. Par l'intermédiaire d'Anne et d'Albert Prouvost, il rencontre les industries textiles du Nord et découvre la thermo impression des tissus

, Prix international à la XIIè biennale de São Paulo en exposant deux oeuvres dont La Marche des Éléphants. Exposition personnelle à la Galerie Germain

A. Exposition-personnelle-le-velours and L. Travail, à la Maison de la Culture d'Amiens à la Maison de la Culture du Havre, à la Galerie Claude Noël de Rouen et à la Maison des Jeunes et de la culture de Colombes. 1976-1977 Exposition personnelle au Centre culturel ville nouvelle

G. Philharmonie and L. , Exposition collective Les Métiers de l'Art, Musée des Arts Décoratifs

, Xe Biennale internationale de la tapisserie avec l'oeuvre Le lit de Napoléon Ier

P. Galerie-alain-oudin, D. Filothèque, and P. , Exposition itinérante Art textile -Art flexible -Ministère des Relations extérieures (AFAA), Amérique Latine, Australie, Algérie, Tunisie, Maroc, Sénégal. Exposition collective Fibres-Art

Y. Rencontre and F. Bonnefoy-qui-l'invitera-À-intervenir-au-collège-de, Exposition collective Art textile français contemporain, Isetan Museum, Tokyo et Kyoto. 1990-1991 Exposition collective Art textile contemporain, Downey Museum of Art, Californie. Exposition personnelle Mots-Motifs-Textiles-Textes, Bibliothèque municipale et théâtre, Le Havre. Bibliothèque municipale de Rouen. Bibliothèque municipale et Musée d'Évreux, Nombreuses interventions dans les écoles d'art en France et en Belgique et à différents colloques (Gruissan, Lyon) et au Collège international de Philosophie, 1988.

M. J. Triennale-internationale-des-mini-textiles and . Lurçat, Diverses expositions itinérantes : Crafts Council Gallery de Londres, Musée du Textile de Tilburg, Fruitmarket Gallery d'Edimbourg, à Nottingham et à Manchester

, Centre d'Art contemporain, Rouen. 1996-1997 Participation à la Biennale du Lin, Abbaye du Bec Hellouin

, Maison des Arts, Évreux. Musée des Arts et Traditions populaires

, VIIe Triennale Internationale des Mini-textiles

, Musée Jean Lurçat de la Tapisserie contemporaine d'Angers. OEuvres dans les collections publiques Fond National d'Art Contemporain (FNAC), vol.18, p.26, 2018.

, Musée des Arts Décoratifs

, Musée de l'Impression sur Étoffes

, Musée National de l'Éducation

, Fond Régional d'Art Contemporain de Haute-Normandie (FRAC)

, Angers