Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Etude neurophysiologique des mouvements miroirs chez le sujet traumatisé médullaire cervical

Abstract : Les mouvements miroirs (MM) sont des contractions involontaires des muscles homologues controlatéraux aux muscles volontairement activés. Chez le sujet sain, les MM sont révélés à partir d’acquisitions électromyographiques (EMG), particulièrement lors de contractions musculaires du membre supérieur à faible niveau de force. Ces MM sont supposés résulter d’un transfert inter-hémisphérique de l’information motrice du cortex moteur (M1) envoyant la commande motrice, entrainant une activation bilatérale des M1. Cette hypothèse est corroborée par des résultats en électroencéphalographie (EEG) qui ont montré qu’une activité motrice unimanuelle est associée à une désynchronisation corticale (ERD) bilatérale, i.e., une diminution de la puissance spectrale ~20 Hz au-dessus des M1 droit et gauche. Suite à un traumatisme médullaire, l’aire du M1 envoyant la commande motrice est élargie. Les patients traumatisés médullaires pourraient donc présenter plus de MM que les sujets sains, associés à une activité différente des M1.18 sujets droitiers (8 tétraplégiques (SCI) et 10 valides (CTL)) ont réalisé 21 flexions isométriques unilatérales du coude droit à 20 % de leur force maximale volontaire (MVC). Lors de l’expérimentation étaient enregistrés l’EMG des muscles fléchisseurs du coude (biceps brachial et brachioradialis) droit et gauche, le moment de force net produit autour du coude droit (1 kHz) et l’EEG (64 électrodes, 1024 Hz). L’ERD a été calculée dans la bande de fréquence 13-31 Hz pour les électrodes EEG C3 et C4, localisées respectivement au-dessus des M1 contrôlant les fléchisseurs du coude droit et gauche. L’activité EMG, normalisée par l’activité EMG maximale obtenue lors des MVC, a été moyennée séparément pour les muscles fléchisseurs droit et gauche. Pour attester d’une activité musculaire significative, des t-tests ont comparé à 0 chacune des activités EMG, quel que soit le groupe. Une ANOVA mixte GROUPE (SCI, CTL) x COTE (Gauche, Droit) a été réalisée sur les données ERD et EMG. Au niveau musculaire, l’ensemble des muscles était significativement activé pour les deux groupes (p > .05) et l’ANOVA a révélé un effet COTE (p < .05). L’activité EMG était de 7.61 ± 3.28% pour les fléchisseurs droits et de 0.61 ± 0.81% pour les fléchisseurs gauches, indépendamment du groupe. Au niveau cortical, une interaction GROUPE x COTE a été révélée (p < .05). L’ERDC3 était de -22.67 ± 16.79% pour les SCI et de -14.73 ± 18.12% pour les CTL. L’ERDC4 était de 1.20 ± 40.63% pour les SCI et de -21.70 ± 19.64% pour les CTL.Ces résultats indiquent que les deux groupes ont produit une même quantité significative de MM. Toutefois, les mécanismes centraux sous-jacents semblent différents. Chez les CTL, une forte ERD bilatérale des régions motrices conforte l’hypothèse d’un transfert inter-hémisphérique induisant l’apparition des MM. Chez les SCI, l’ERD est largement supérieure pour le M1 gauche par rapport au M1 droit, suggérant que l’apparition des MM pourraient être due à un transfert de l’information motrice au niveau médullaire.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal-uphf.archives-ouvertes.fr/hal-03463327
Contributor : Kathleen Torck Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, December 2, 2021 - 1:07:03 PM
Last modification on : Friday, December 3, 2021 - 3:47:55 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03463327, version 1

Collections

Citation

Sylvain Cremoux, David Amarantini, Fabien Dal Maso, Jessica Tallet. Etude neurophysiologique des mouvements miroirs chez le sujet traumatisé médullaire cervical. 17ème Congrès international de l'Association des Chercheurs en Activités Physiques et Sportives (ACAPS), Oct 2017, Dijon, France. ⟨hal-03463327⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles